Invités de RankSEO.fr

Espace offert gratuitement...

Header

Les Dieux du Stade viennent de lancer leur calendrier 2017

03 juillet 2017
 Après un teasing réussi avec le dévoilement de la couverture en avant-première, mettant cette année à l’honneur le capitaine de l’équipe de France de rugby à VII et son corps sculptural Terry Bouhraoua, ainsi qu’un teaser du making-of, celui-ci devrait trouver sa place sous les sapins de Noël en décembre prochain.

Le jeudi 15 septembre, le nouveau calendrier 2017  des Dieux du Stade a enfin fait son apparition en magasin.

Une 17e édition particulièrement chaude autour de quelques grands noms

Cette année, ce sont 38 clichés qui sont proposés par le photographe grec Errikos Andreou, autour de 30 athlètes qui ont accepté de poser dans leur plus simple appareil. Rugby, handball, judo, biathlon et le MMA (Mix Martial Arts) sont les invités de ce cru prometteur, avec notamment les rugbymen Djibril Camara, Will Genia, Jona­than Danty ou encore Terry Bouhraoua en couverture, le biathlète Simon Fourcade, les handballeurs Nikola et Luka Karabatic, le judoka Loïc Piétri, ainsi que le champion de MMA Sylvain Potard – qui avait déjà fait sensation l’année dernière.  

Des clichés rince-l’œil sans en faire trop

Dans une mise en scène« Dieux de l’Olympe », les sportifs nous laissent ainsi découvrirleur corps entièrement nus et musclés, sans gêne aucune. Les photos n’ont en effet que simple vocation à sublimer ces corps à la musculature bien dessinée. « Si on m'avait demandé de montrer mon sexe, ça n'aurait pas été la position dans laquelle j'aurais été le plus à l'aise, c'est sûr (...) mais quand on fait ce calendrier, on sait pourquoi on y va. » raconte par exemple Terry Bouhraoua, vedette de la couverture du calendrier.

Quant à l’aspect jugé très homo-érotique de l’initiative, celui-ci a été mis de côté cette année par le calendrier. Sylvain Potard, vedette de l’édition précédente, a précisé à cet effet « Ca ne me gêne pas que les hommes fantasment sur ma photo ». Néanmoins, cette année, « Je l’ai joué soft, inutile de surenchérir ». Des photos certes davantage pudiques mais qui n’en dévoilent pas moins ces muscles saillants.

Un but important de cette initiative : la récolte des fonds

Une partie des bénéfices de chaque vente du calendrier, retrouvé au prix de 29 euros en magasin, seront reversés à l’Association Le Cancer du sein, parlons-en, afin de soutenir cette cause qui se trouve au premier rang des cancers en termes de fréquence. De plus, cette année étant sous le signe du « Le cancer du sein, parlons-en ! », voilà un bel argument pour achever de convaincre les hésitants.

 

Author: Cyd
Category: Buzz
Mots clés : aucun

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Quelle est la quatrième lettre du mot xprvmd ? :